Ils ont osé : La détermination d’Andrée-Anne

Maman de trois jeunes enfants, Andrée-Anne Hélie souhaite exercer le métier de sage-femme depuis la naissance de sa 2e fille. Ayant elle-même eu recours à l’accompagnement d’une sage-femme durant 2 de ses grossesses, l’ancienne préposée aux bénéficiaires a tellement apprécié l’expérience qu’elle choisit d’en faire sa carrière! C’est ainsi qu’elle commence des recherches sur le baccalauréat à obtenir. Mais à peine celles-ci débutées, elle se rend compte que les informations sont dispersées et qu’il est difficile d’avoir une idée claire du chemin à parcourir pour devenir sage-femme.

« C’était du chinois, il y a tellement de chemins pour y arriver que je ne savais pas par où commencer! »

Andrée-Anne se tourne ainsi vers le Carrefour jeunesse-emploi L’Assomption. Un organisme qu’elle connait bien, son conjoint y ayant bénéficié de services en réorientation de carrière. Accompagnée par une conseillère en emploi, elles poursuivent des démarches de façon conjointe pour trouver les différentes options et surtout, le meilleur cheminement pour qu’Andrée-Anne puisse parvenir à son objectif. N’ayant pas terminé son secondaire en raison d’absences reliées à des problèmes de santé, Andrée-Anne s’inscrit au Centre la Croisée et fait un retour aux études pour obtenir les crédits manquants afin de décrocher son diplôme d’études secondaires.

Même si un long parcours se dessine devant elle avant d’arriver au baccalauréat en pratique de sage-femme – elle devra par la suite faire des cours de biologie et de chimie de niveau Cégep, pendant une session de Cégep ou des cours d’été à l’Université de Sherbrooke – Andrée-Anne fait preuve d’une grande détermination! Il faut dire qu’elle est bien entourée et supportée par son conjoint et sa famille.

« Si tout va bien, logiquement je terminerais dans 6 ou 7 ans. Si je suis admise au bacc, je devrais être membre de l’ordre dans 6 ans… Mais je me fixe un objectif réaliste de 8 ans! Avec ma plus vieille, on s’est fait un tableau. Une ligne du temps qui permet d’illustrer que maman sera membre de l’ordre des sages-femmes en même temps qu’elle va graduer! » Elle poursuit : « Sans l’apport de ma conseillère au Carrefour, mes recherches auraient été plus longues. Je n’aurais pas su de quelle façon trouver toutes les informations. J’avais besoin d’un phare pour éclairer le chemin! »

Quel beau défi pour l’équipe du Carrefour d’accompagner clients aussi motivés qu’Andrée-Anne dans la réalisation de leur but! Si la charge de travail et le nombre d’embuches est considérable, Andrée-Anne ne recule devant rien et ose!

Félicitations Andrée-Anne, ta détermination est inspirante!