15 mai 2024

Cultiver l’estime de soi

L’estime de soi est ce sur quoi repose son sentiment bien-être. Elle est parfois altérée par les pensées négatives, les échecs et les comparaisons avec les autres. Heureusement, il existe des moyens de cultiver et de renforcer cette estime de soi, cette perception positive et réaliste de sa valeur personnelle. L’intervenant psychosocial, Maxime Gagnon, nous partage ses astuces pour cultiver l’estime de soi. Mais avant toute chose, il est important de faire la distinction entre estime de soi et confiance en soi.

L’estime de soi repose sur l’évaluation de sa propre valeur, tandis que la confiance en soi, c’est croire en ses capacités à accomplir des tâches spécifiques. Souvent, les deux vont de pair, mais l’estime de soi est plus fondamentale. Elle influence la manière d’aborder sa vie dans son ensemble.

« Je ne vaux pas grand-chose » concerne l’estime de soi, c’est-à-dire la manière dont on se perçoit en tant que personne. Alors que « Je ne suis pas capable, j’ai trop peu pour essayer » est lié à la confiance en soi, qui est la croyance en ses capacités à accomplir des tâches.

Voici quelques astuces pratiques pour cultiver une estime de soi positive :

Se placer dans une position de succès et se mettre des attentes réalistes

Créer des opportunités de succès en se fixant des objectifs réalistes et en célébrant chaque petit progrès réalisé. Se féliciter pour les efforts fournis, même s’ils semblent minimes, est essentiel pour renforcer son estime de soi. Ainsi, on évite de se mettre trop de pression en se fixant des objectifs inatteignables.

Par exemple, quelqu’un qui a de la difficulté avec son organisation du temps pourra se féliciter de se lever plus tôt chaque jour. Il pourra débuter en se levant chaque semaine 30 minutes plus tôt jusqu’à atteindre l’objectif qu’il souhaite plutôt que de se mettre dans une situation où il risque de vivre un échec.

estime de soi-1

Penser aux personnes qui nous apprécient

Lorsque l’autocritique devient trop intense, penser à ce que nos proches pensent de nous peut nous aider à relativiser. Se rappeler être aimé et apprécié pour des raisons valables peut équilibrer les pensées négatives.

Par exemple, dans un moment où tu trouves que tu ne vaux pas grand-chose, pense aux raisons pour lesquelles tes parents ou tes amis ne seraient pas d’accord avec l’opinion que tu te fais de toi-même.   

Contrebalancer l'autocritique par des pensées positives

En cas d’échec ou de pensées négatives, il est important de prendre quelques instants pour se rappeler ses qualités et ses forces. Remplacer les pensées autodestructrices par des affirmations positives peut aider à maintenir une estime de soi saine.

Par exemple, lorsque tu vis un échec, prends un moment pour reconnaître les qualités et les forces que tu as.

Voir les erreurs comme des occasions d’apprendre

Plutôt que de se laisser abattre par les échecs, les voir comme des occasions d’apprendre et de grandir.

Par exemple, si tu as échoué à ton examen, demande-toi si tu aurais pu faire autrement pour augmenter tes chances de réussite. Aurais-tu mieux pu mieux gérer ton temps? Y a-t-il des facteurs extérieurs qui ont influencé ta performance? Et as-tu du contrôle sur ces facteurs?

Enfin, prendre soin de son bien-être physique, adopter une alimentation équilibrée, avoir un sommeil suffisant et pratiquer de l’activité physique régulièrement contribue également à une estime de soi positive. En prenant conscience de sa propre valeur et en cultivant une attitude bienveillante envers soi-même, on peut progressivement renforcer ton estime de soi et vivre une vie plus épanouie.

estime de soi
Rechercher